Réduire la consommation d’énergie en rendant la technique du bâtiment plus efficace

Près de 45% des besoins énergétiques en Suisse sont attribués aux bâtiments. Une étude de SuisseEnergie démontre l'important potentiel d'économies dans ce domaine. A cette fin, un ensemble de 150 mesures d'efficacité a été élaboré par des spécialistes et examiné par des experts de la technique, des associations et des hautes écoles en termes de mise en œuvre, de pertinence et d'efficacité.

Un important potentiel d'économies à exploiter

Selon cette étude, les techniques et les concepts actuellement sur le marché de même qu'une utilisation cohérente des meilleurs appareils permettraient de réduire les besoins en énergie des bâtiments de 23% d'ici à 2050, et ce malgré une croissance prévue de 30% des surfaces utilisées. Dans ce scénario, les émissions de gaz à effet de serre baisseraient d'environ 38%, en raison entre autres de la part croissante des énergies renouvelables.

Si, en outre, des mesures renforcées en matière d'efficacité étaient mises en œuvre dans le secteur de la technique du bâtiment, les besoins énergétiques pourraient encore baisser de 15% et les émissions de gaz à effet de serre de 40%, notamment grâce aux systèmes de chauffage plus efficaces, à l'optimisation énergétique de l'exploitation et l'automatisation des bâtiments.

Une feuille de route prévue

Pour exploiter ce potentiel, les entreprises du bâtiment, les maîtres d'ouvrage, les propriétaires et les exploitants immobiliers devraient miser de manière encore plus ciblée, pour chaque projet et de la planification à l'exploitation, sur le haut rendement et les énergies renouvelables. Une feuille de route destinée à la branche de la technique du bâtiment sera établie pour pouvoir poursuivre ces objectifs au niveau national dans la perspective de la Stratégie énergétique 2050.

le photo: C. Falk, pixelio.de | la texte:  Office fédéral de l'énergie